André Abel Barry

André Abel Barry

Conseil scientifique
André Abel Barry est fonctionnaire de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Il est notamment responsable de la coopération juridique et judiciaire ainsi que du suivi de l’appui au G5 Sahel, au sein de la Direction des affaires politiques et de la gouvernance démocratique de l’OIF, à Paris (France). Il a ainsi coordonné la mise en place du Réseau francophone de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents pouvant conduire au terrorisme (FRANCOPREV) en 2018. André travaille depuis plus de 18 années dans la diplomatie et la coopération internationale avec un accent particulier sur les pays en crise et…

Marie-Pier Allard-Caron

Collaboratrice étudiante
Étudiante finissante à l'Université Bishop's, Marie-Pier Allard-Caron complète une double majeure en études internationales et en études politiques. Elle s'est profondément engagée à Bishop's et dans sa communauté. Elle a participé au National Model United Nations (2019-2020) et aux Jeux de la Science Politique (2019, 2020). Elle a siégé au Conseil représentatif des étudiants en tant que vice-présidente des affaires externes, où elle a représenté les voix des étudiants auprès de parties externes telles que le gouvernement du Québec et l'Union des étudiants du Québec. Elle est actuellement vice-présidente de l'Association d'études politiques et internationales, déléguée en chef de la…
François Audet

François Audet

Conseil scientifique
François Audet est directeur de l’Institut d’études internationales de Montréal depuis mars 2018. Il est également professeur à l’École des Sciences de la Gestion (ESG) de l’Université du Québec à Montréal, Directeur scientifique de l’Observatoire canadien sur les crises et l’aide humanitaire (OCCAH) et membre de la Chaire de gestion de projet. Avant d’entreprendre une carrière académique, François Audet a cumulé plus de quinze années d’expérience dans le domaine de l’aide humanitaire. Il a notamment été Chef de la délégation régionale de l’Afrique de l’Est et de l’Océan Indien pour la Croix Rouge canadienne et Directeur des programmes pour CARE Canada.…

Niagalé Bagayoko

Collaboratrice
Niagalé Bagayoko est docteure en science politique, diplômée de l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Paris. Sa thèse a obtenu le premier prix de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (IHEDN). Spécialiste de la réforme des systèmes de sécurité (RSS) en Afrique francophone, des politiques de sécurité internationales menées en Afrique subsaharienne, ainsi que des mécanismes africains de gestion des conflits, elle a dirigé le programme « maintien et consolidation de la paix » de l'Organisation internationale de la Francophonie après avoir a été chercheure à l'Institute of Development Studies (IDS) de Université du Sussex (Royaume-Uni) et à l'Institut…
Kim Beaulieu

Kim Beaulieu

Chercheure émergente
Kim Beaulieu est étudiante à la maîtrise au département de science politique de l’Université de Montréal. Sous la direction de Maria Martin de Almagro Iniesta et Marie-Joelle Zahar, son mémoire s’intéresse aux dimensions politiques qui sous-tendent l’adoption des politiques étrangères féministes. Elle a auparavant complété son baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal, où elle a été récipiendaire de la bourse d’excellence Killam en 2018.

Philippe Beaulieu-Brossard

Chercheur | Grandes puissances
Philippe Beaulieu-Brossard est boursier Marie S.Curie au Centre d'études militaires de l'Université de Copenhague, professeur adjoint (en congé) spécialisé en défense, études de sécurité et théorie du design, et responsable du programme de réflexion sur le design pour les O4-O5 au Collège des Forces canadiennes (CFC). Philippe est le co-fondateur d'Innovation Methodologies for Defence Challenges (IMDC), la principale convention annuelle mondiale réunissant des concepteurs militaires, des instructeurs et des chercheurs du monde entier depuis 2016. Il a également conçu, coordonné et dirigé avec succès deux exercices de design thinking de classe mondiale appelés « Shifting Sands » pour 80 étudiants…

Stéphanie Bélanger

Chercheure | Renforcement des capacités
Stéphanie Bélanger est professeure titulaire au Département de langue française, littérature et culture du Collège militaire royal du Canada. Elle est directrice scientifique associée de l'Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans (ICRSMV). Elle est aussi la co-éditrice en chef du Journal of Military, Veteran and Family Health (University of Toronto Press fondé en 2015). Elle est titulaire du North American Chapter of the International Society for Military Ethics. Ses recherches portent sur les témoignages guerriers, l’identité des soldats et elle se spécialise dans les théories de la guerre juste et l’éthique militaire. Elle est…
Hager Ben Jaffel

Hager Ben Jaffel

Collaboratrice
Hager Ben Jaffel est docteure en Relations Internationales, diplômée du King’s College London. Ses recherches portent sur une analyse sociologique du renseignement et s’intéressent plus spécifiquement aux pratiques et aux professionnels qui composent le renseignement contemporain. Après avoir analysé les relations de coopération en matière de renseignement anti-terroriste entre la Grande-Bretagne et l’Europe, ses recherches actuelles portent sur l’étude des pratiques de sécurité au prisme des relations entre sécurité et politique ainsi que le développement d’approches critiques sur le renseignement.
Jessy Benoit

Jessy Benoit

Chercheur émergent
Jessy Benoit est un étudiant au doctorant en science politique à l’Université du Québec à Montréal sous la direction de Jacques Lévesque. Ses intérêts de recherche portent sur la politique étrangère russe, turque et iranienne ainsi que la géopolitique de l’Eurasie.

Chloé Berland

Chercheure émergente
Chloé Berland est candidate à la maîtrise en science politique – affaires publiques internationales à l’Université de Montréal. Étant née à São Paulo (Brésil) et y ayant vécu pour la plupart de son enfance, Chloé a déménagé à Montréal pour poursuivre ses études universitaires. Elle s’intéresse aux études de sécurité et aux jeux de pouvoir sur la scène internationale, mais également aux questions de nationalisme, d’ethnicité et de genre. Dans le cadre de sa maîtrise, Chloé a réalisé un stage au sein du Réseau de recherche sur les opérations de paix (ROP), et a également été stagiaire au Bureau international…