(Re)penser le rôle du Canada dans le maintien de la paix

(Re)penser le rôle du Canada dans le maintien de la paix

 

Rapport : (Re)penser le rôle du Canada dans le maintien de la paix (en anglais) 

Auteurs : Chloé Berland, Junru Bian et Corinne Dory

Dans un monde en changement où le multilatéralisme est profondément mis à l’épreuve, le maintien de la paix demeure un outil essentiel de la gestion multilatérale des questions de paix et de sécurité internationale. Mais l’outil fait face, depuis plusieurs années, à des défis majeurs dont, notamment, l’appui inconstant des membres du Conseil de sécurité, les moyens limités mis à disposition, les difficultés liées à la protection des civils et l’imbrication des conflits internes avec des dynamiques de terrorisme transnational.

Dans ce contexte, différentes organisations se sont néanmoins saisies de l’outil. En Afrique, où l’ONU a longtemps été le principal acteur du maintien de la paix, les ambitions et les réalisations des organisations régionales (Union Africaine) et sous régionales (CEDEAO, G-5 Sahel, CEEAC) ont permis à plusieurs de ces acteurs de se tailler une place importante dans la gestion des questions de paix et de sécurité à l’échelle du continent. En Europe, l’implication de l’OTAN dans le maintien de la paix, relativement peu problématique dans les années 1990 et 2000, est désormais compliquée par les profondes tensions entre les membres de l’alliance et la Russie.

Présent dans ces deux aires géographiques, le Canada est un pays étroitement associé à la naissance du maintien de la paix; son gouvernement actuel est aussi un fervent défenseur du multilatéralisme. Ottawa a pourtant été critiquée pour ses absences de certaines aires géographiques, pour ses contributions « limitées » et pour les choix qu’elle a fait dans le cadre de son réengagement. Comment le Canada se positionne-t-il sur l’échiquier du maintien de la paix? Dans quelle mesure la participation aux opérations de paix est-elle une priorité pour le gouvernement canadien? Pourquoi devrait-elle l’être ou pas ? Si elle l’est, où le Canada devrait-il être impliqué et comment?

Pour répondre à ces questions et pour évaluer dans quelle mesure et de quelle manière le Canada peut se distinguer dans le domaine du maintien de la paix, les intervenant.e.s seront invité.e.s à discuter de l’évolution des politiques stratégiques des organisations internationales, régionales et sous régionales qui agissent dans le domaine, de leurs besoins, et des manières d’arrimer les contributions canadiennes à leurs attentes.

L’événement se tiendra le vendredi le 22 janvier 2021. Pour participer à la conférence, cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire :

https://zoom.us/webinar/register/WN_tZKuJygQTFWdsu1W1milTQ

Programme

Date

vendredi 22 janvier 2021
Expired!

Heure

8 h 45 - 17 h 15

Plus d'Infos

Inscription

Lieu

Zoom
Catégorie
Inscription

Centre for International and Defence Policy (CIDP) Université du Québec à Montréal (UQAM) Le Ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes